Des nouvelles

20 Déc

 

LFoundry

LFoundry

Depuis notre article du 26 novembre les événements se sont précipités pour les employés de Lfoundry.

 

Après un comité d’entreprise extraordinaire qui annonçait en novembre la suppression de près d’un quart des postes sur les 613 que compte l’entreprise du site de Rousset.


les différents intervenants (responsables syndicaux, maire de Rousset, député et employés de la fonderie) restent pessimistes sur les chances de survie de l’entreprise.

Pour rappel, en 2010, La société Atmel a vendu son unité de fonderie de semi-conducteurs (site de Rousset) à une entreprise allemande : LFoundry. Une période de sous traitance garantie convenue initialement pour 4 ans était censée permettre à LFoundry de voler de ses propres ailes. mais la situation financière s’est dégradée régulièrement, et cette période garantie a été réduite à 3 ans. Il y a quelques mois, après l’échéance de cette période, la société a été placée en redressement judiciaire.

Et le lendemain de Noël,  les juges du tribunal de commerce de Paris devraient prononcer la liquidation judiciaire de l’entreprise. Des fêtes bien moroses se profilent pour les ouvriers de LFoundry et notamment pour les 133 résidents de notre département.

En attendant, les ouvriers tentent d’ultimes mouvements de protestation (notamment des blocages sur les routes de Rousset) et en appellent désespérément à nos dirigeants…

 


 

One Response to “Des nouvelles”

  1. sandra 21 décembre 2013 at 12 h 18 min #

    après les chantiers de La Ciotat, La Seyne, Fralib, Akerma, et bien d’autres la mondialisation frappe encore et toujours. Il faut être solidaires car personne n’est à l’abri…

écrivez ici :