Elles reviennent….

16 Fév

Chaque année, les chenilles processionnaires sortent de leurs nids et deviennent un véritable danger pour les humains et les animaux de compagnie.

En effet, vous pouvez apercevoir en ce moment de jolis cocons soyeux sur les branches des pins et des cèdres. Ce sont les nids de chenilles processionnaires très dangereuses notamment pour nos enfants et nos compagnons à quatre pattes. Elles ont d’ailleurs commencé à descendre le long des troncs, puis à se déplacer sur le sol en une longue procession (d’ou leur nom).

Ces chenilles sont très dangereuses car ….

… elles projettent dans l’air de minuscules poils très urticants.

Ainsi il est précisé dans Wikipédia:

« Leur fort caractère urticant peut provoquer d’importantes réactions allergiques : démangeaisons, œdèmes (au niveau des mains, du cou, du visage) mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires (asthme). » 

« Le danger est particulièrement important pour les animaux domestiques : un chien atteint à la langue (qu’il peut avoir utilisé pour lécher les démangeaisons sur son corps) s’il n’est pas traité rapidement par des fortes doses de cortisone, risque la nécrose de la langue. Empêché par conséquent de se nourrir, il doit être euthanasié. Le plus important est d’avoir le réflexe de rincer la langue et la cavité buccale à l’aide d’eau et de ne surtout pas frotter, ce qui pourrait alors briser des poils urticants et libérer ainsi plus de toxines, aggravant le pronostic. » 

Si vous observez des chenilles processionnaires près de chez vous, il est conseillé de ne pas les toucher, même avec un balai ou un râteau, car alors de nombreux poils urticants seraient libérés dans l’air.

Le danger étant particulièrement important, il est donc recommandé de mettre en sécurité les enfants et les animaux domestiques, puis de faire appel à un professionnel pour détruire les nids. Vous pouvez aussi de manière préventive poser des éco-pièges ou mieux encore installer des maisons de mésanges (oiseaux très friand de ces chenilles).

One Response to “Elles reviennent….”

  1. Titi D 18 février 2018 at 21 h 30 min #

    Bonsoir,
    Pour venir en complément les nids à installer sont particulièrement pour la mésange charbonnière qui en est plus friande que les autre espèces.
    Espérant avoir pu aider les personnes intéressés à ce type de lutte.

écrivez ici :